MARS 2020 – MON MOOD DU MOMENT

Hello à tous,

 

Ça fait bien looogtemps que je n’avais pas publié d’article par ici encore moins d’article humeur et au vu des circonstances actuelles je me suis dis que cela ne ferait pas de mal et que le moment était donc propice. Une bonne occasion de poser un peu les mots sur ces maux, de révéler un peu ce que je ne montre ou ne dis pas forcément sur instagram, bref mon mood du moment quoi !

 

 

✒️ Par où commencer,… 2017/2018

On revient un peu en arrière disons 1 an et demi presque 2 ans. Même si pas mal de choses ont déjà été partagées et exprimées à travers les réseaux j’arrive aujourd’hui et surtout je me sens d’être peut-être un peu plus transparente de manière générale. 
Alors voilà il y a 2 ans c’était la love story de mon côté, j’étais en couple depuis plusieurs années, nous avions des projets de vie et un projet bébé et même si mon burn out n’a pas favorisé certaines choses, j’étais sure de moi plus que jamais quant à cette vie que je menais, j’étais heureuse tout simplement. Et puis les choses ont tourné différemment, je suis donc partie plusieurs semaine au Sri Lanka en Juillet 2018 et à mon retour notre vie finalement devais se poursuivre mais sur des chemins différents. 

Je revenais de loin avec ce burn out qui m’avait demandé beaucoup de remises en question, beaucoup d’efforts et surtout de me retrouver moi même avant tout. Cette séparation a été l’épreuve la plus difficile de ma vie et la plus douloureuse aussi, il parait que rien n’arrive pour rien donc,… Un long chemin à parcourir il fallait également revendre l’appartement (celui dans lequel j’ai d’ailleurs commencé mon activité sur instagram et à créer du contenu) et cette vente qui a été longue a vraiment eu un impact sur moi, elle mettait un point final à tout ça,… 

Côté réseaux sociaux à l’époque, il y a 3 ans lorsque j’ai découvert ce monde là (dans le sens commencer à être actrice et plus simple spectatrice), c’était un vrai monde de partage et de belles rencontres sincères, non pas que ça ne le soit plus mais disons que les choses étaient beaucoup plus naturelles qu’aujourd’hui. 
On publiait, on partageait sans se poser la question de qui aura le plus de vues, le plus de likes, le plus de commentaires ou encore qui fera quelque mieux que l’autre en prise de photo ou montage vidéo. Et ça vraiment c’était beaucoup trop cool. 

J’ai donc commencé pour ma part à me réfugier dans ce monde là car il y a 2 ans ma vie personnelle n’était pas au mieux. J’avais envie d’écrire et le blog à vu le jour le 1er juillet 2017. Celle qui m’en a donné l’envie est ni plus ni moins la célèbre blogueuse Camille Callen du blog Noholita, je l’a suis depuis ces débuts sur bordeaux et j’aimais sa façon d’être autant sur intagram que sur son blog. Alors pourquoi pas moi, pourquoi ne pas créer ce blog qui serait mon propre chez moi dans lequel personne ne pourra jamais m’en décimer. Et instagram à suivi, j’ai allié les deux, j’ai commencé à faire des photos, différents angles, différents effets de tout ce que j’aimais : la décoration, la mode, la beauté, le lifestyle, ma région,… Moi tout simplement ! 

 

 

Extrait de mon parcours lors de l’interview dans les studios de la radio NRJ le 25 février 2020

 

 

Côté perso et bien j’ai quitté l’appartement en début d’année 2019, c’était plus raisonnable sur tous les plans et j’ai donc regagné la maison familiale pour le plus « grand bonheur » de mes parents. C’est vrai qui ne rêverait pas de voir débarquer son enfant de 30 ans,… C’est amplement ironique mais je leurs dois tout, absolument tout ! C’est compliqué cette situation et pour eux et pour moi. Après plus de 10 ans loin de chez eux il faut respecter les règles, avoir son indépendance mais pas trop et surtout cohabiter pour un temps le plus court possible,… ça c’est loin d’être gagné avec la vente qui a été longue, nous sommes en Mars 2020 et je suis encore là,…

« Ma vie » à moi me manque, avoir un chez soi rien qu’à moi, mon chien, mon chat, cuisiner, décorer, inviter mes ami(e)s quand je le veux, faire ce que je veux quand je le veux. On ne s’en rend pas compte mais lorsqu’on perd tout ça, toute cette routine quotidienne et bien je peux vous dire que je n’ai jamais eu autant envie d’avoir mon chez moi et toutes les corvées qui vont avec !

 

 

✒️ Début 2020,… avant confinement

La fin d’année 2019 a été semblable à l’année et demie passée depuis ce mois de Juillet 2018. Tout me paraissait encore brouillon, flou et aléatoire. Côté santé une opération imprévue et obligatoire, le lendemain je signais la vente de l’appartement et 3 jours après c’était Noël. J’espérais que la vente déclencherait un nouveau départ mais non ce foutu karma en a décidé autrement. Certaines personnes n’ont pas vu d’un bon oeil cet arrêt maladie (et pourtant croyez moi je m’en serais largement passé ) me mettant des bâtons dans les roues et me poussant à demander une rupture conventionnelle. Bref la possibilité donc de reprendre un appart est repoussée,… je dois une fois encore prendre mon mal en patience et me contenter du bonheur familiale

 

 

✒️ Mars 2020,… #restonscheznous

Alors très sincèrement si on m’avait parlé de ça il y a plusieurs mois j’aurai rigolé en disant « c’est bon j’ai eu mon quota d’épreuves dans ma vie, laissez moi un peu de légèreté maintenant » et bien NON. 

Ça parait complètement irréel quand un samedi soir comme un autre tu es avec l’une de tes meilleures amies au resto, au bar et que tu apprends que d’ici quelques heures ces endroits que tu avais l’habitude de fréquentés seront fermés pour une durée indéterminée, une vraie blague hein ! Et bien non et mieux encore, le lendemain nous sommes dimanche il fait un temps de folie donc quoi de meilleur qu’un pique-nique entre copains ? Tu es loin d’imaginer que ça sera le dernier avant bien longtemps et que dans 24h on te dira « confinement total, on ne sort plus, il faut restez chez vous pour éviter un virus mondialement mortel ».

Le sujet est difficile à aborder parce qu’on est tous dans le même bateau pour le coup mais nous le vivons tous de manière différentes alors de loin de regarde cette situation en étant clairement perdue et dépassée par ce qui est entrain d’arriver et puis je regarde autour de moi : une maison, mes parents, un jardin, mes loulous (qui sont plus heureux que jamais de m’avoir h24 avec eux) et je me dis que je suis chanceuse d’être en bonne santé

Maintenant il faut s’occuper, la semaine qui vient de passer à grande vitesse était très particulière. Nous nous adaptions aux nouvelles règles et je réalisais doucement ce qu’il nous était possible de faire ou de ne plus faire. C’était une semaine de vacances où le temps s’est suspendu, il faisait une chaleur de dingue alors hop le maillot, un bouquin et un transat ! 
Sauf que depuis 3 jours il fait beaucoup plus frais, quelques tensions à la maison et je réalise que tout est bien réel, que cette semaine passée va se répéter encore plusieurs fois, 2 fois ou 3 peut-être 5, 6 ou 10,… le temps nécessaire en tout cas pour que ce virus disparaisse et fasse le moins de dégâts possibles

Donc ! Un élan de motivation et une prise de conscience : ok on est bloqué chez nous et cette situation quelque part je l’ai vécue il y a 3 ans en arrière. Cette époque ou je ne bougeais pas vraiment de chez moi parce que tout le monde travaillais, que j’étais au chômage et que je passais mes journées à travailler sur le blog, sur des montages photos/vidéos,… 
Cette quarantaine est en quelque sorte le sentiment d’un retour en arrière pour moi, ce temps justement où les réseaux sociaux était un vrai monde de partage. Alors on prend les mêmes et on recommence !
J’ai l’occasion de re publier des choses que je ne faisais plus, de la décoration, de la cuisine, des produits coups de coeur,… partager des comptes instagram parce que ça me tient à coeur et sans la peur de me dire que je fais ça pour attendre quelque chose en retour, pour le coup non du vrai partage sincère comme je l’ai longtemps mis de côté ayant trop peur des préjugés

 

Je ne peux m’empêcher de penser en cette période difficile à ces personnes qui ne vivent pas du tout les choses comme moi, à ces personnes qui vont travailler, qui prennent des risques, qui sauvent des vies ou qui sont touchés en plein fouet par ce virus. Je ne peux m’empêcher de culpabiliser parfois en exposant ma joie de vivre alors que d’autres vivent un cauchemar sans nom. Mais finalement peut-être que justement en partageant je pourrais moi aussi faire sourire un peu, apporter du réconfort et changer les idées, je crois d’ailleurs que c’est tout ce que je peux faire.

 

Alors une sorte de nouveau départ aujourd’hui, je me promets de regarder de l’avant encore plus, de positiver en regardant ce qu’il se passe autour de moi, de créer et partager comme j’ai toujours aimé le faire, de rester moi même surtout pas de faux semblants pour faire genre et profiter pleinement encore plus de la famille, des ami(e)s et de toutes ces personnes qui seront loin de moi pendant ces semaines à venir ! 

 

 

W/Love

 

 

 

#stayhome #restezchezvous 

 

 

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire