HYGGE, LE BIEN ÊTRE A LA DANOISE

Le hygge, le hi-gue, le hou-ga,.. bref le quoi ??! C’est un peu près ce que j’ai pensé la première fois que j’ai entendu ce mot. Je ne sais plus comment ni quand c’était mais comme je suis curieuse j’ai cherché et j’ai trouvé un mot ou plutôt un style de vie en un mot et par dessus tout que j’appliquais déjà en grande partie (le comble). Même si je suis incontestablement une fille de l’été, je dois dire que l’ambiance Noël, cocooning et compagnie me séduit complètement. Et comme j’ai une meilleure amie en or massif, elle m’a offert récemment « Le livre du Hygge » de Meik Wiking, une pépite gorgée de bonheur en 14 chapitres captivants !

Je suis tombée amoureuse de cette vision de la vie qui m’est plus qu’indispensable au quotidien et j’ai eu envie de la partager avec vous à travers cet article. L’hiver approche, Noël aussi alors prenez un bon plaid, allumez une bougie ou deux et bonne lecture .

Alors qu’est ce que le « hygge » ?

Ce mot n’est pas vraiment traduisible, sa façon de le prononcer et même de l’écrire n’a pas la moindre importance mais pour un bon accent et faire style auprès de notre entourage il se prononce « hou-ga ».

Il s’agit d’un style de vie, un art de vivre venu du Danemark qui parle d’ambiance et d’expérience plutôt que de choses concrètes. Le mot qui se rapprocherait le plus de hygge serait sûrement cocooning si on rajoute l’aspect social car c’est un sentiment réconfortant que l’on ressent et que l’on partage avec son entourage.

A défaut de poser un mot précis sur son origine, je vous donne quelques exemples de situations hyggelig (adjectif se rapportant au hygge, on pourrait dire aussi « cosiness ») :

  • Lire un roman à la lueur des bougies
  • Prendre un bon café en compagnie de ses amis ou sa famille
  • Préparer des biscuits ou un gâteau pour le goûter
  • Regarder un bon film pendant qu’il pleut (ou qu’il neige, encore mieux) dehors
  • Skier une journée entière et la terminer autour d’un feu de cheminée avec ses amis
  • Jardiner avec sa grand-mère puis préparer des confitures avec elle
  • Discuter pendant des heures avec sa meilleure amie en pyjama, chaussettes en laine, sous un plaid au fond du canapé

Vous voyez ce que je veux dire maintenant ? Rien de nouveau à première vue car ces petits bonheurs aussi simples qu’ils soient existent depuis la nuit des temps mais pour moi ce sentiment général porte un nom ! Et j’apprécie davantage ces moments précieux, je peux les identifier et les cultiver. Si le « hygge » s’est développé au Danemark, c’est sûrement lié au besoin de réconfort face à un climat hivernal très rude. Face à la grisaille, quoi de mieux que de se réfugier chez soi, bien entouré pour passer un moment privilégié ?

Comment l’appliquer au quotidien ?

Le mot « hygge » trouve ses origines dans un terme norvégien signifiant « bien-être », alors comment créer du « hygge » ? Voici quelques recettes concrètes :

Prendre du temps pour soi

Parce qu’aujourd’hui les attentes de notre société sont démesurées et les moments que l’on s’accorde deviennent bien trop précieux, on ralentit, on prend le temps de faire des choses qui nous font du bien. Pour ma part j’ai découvert le tricot, oui oui le tricot, (ce n’est pas réservé qu’aux séniores ah ah) c’est le plaisir de faire quelque chose de mes propres mains et d’obtenir une satisfaction personnelle, une sorte de gratitude envers moi-même.

On peut aussi ne rien faire, il est devenu difficile de ne pas culpabiliser lorsqu’on ne « fait rien » de nos jours (je suis la première concernée croyez-moi) et pourtant ces moments sont précieux, on rêve, on se repose, on souffle et on se retrouve ! Alors, enjoy !

Mon p’tit + : Tous les jours, je prends le temps de noter dans mon « bujo » (journal) 3 éléments positifs de ma journée qui m’ont fait du bien ou m’ont rendue heureuse.

Être ensemble

Parce que prendre du temps pour soi est important, être entouré l’est tout autant ! On dit souvent que les amis se comptent sur les doigts d’une main, je pense qu’ils sont tout aussi précieux que les doigts de notre main   ! Il n’y a pas une semaine sans qu’une ou plusieurs de nos soirées soient animées par la présence d’amis ou de notre famille et à ce moment là la tv s’éteint et laisse place aux rires et moments conviviaux. J’ai une certitude que confirmera Meik Wiking dans son bouquin : le meilleur indicateur de notre niveau de bonheur, ce sont nos relations sociales !

J’ai quitté Lyon il y a maintenant 6 ans après y avoir été pendant 5 ans d’abord pour mes études, puis pour commencer à construire ma vie. L’une de mes plus grandes fiertés : avoir osé tout plaquer (travail en cdi, appartement alors que j’étais installée en couple,…) pour revenir chez moi auprès de ma famille et mes amis, avoir le privilège de me retrouver physiquement avec eux lorsque j’en avais envie !

Petits plaisirs à la maison,…

On a avant tout la chance, même le privilège (oui encore un parce qu’on en a beaucoup !) d’avoir un toit au dessus de notre tête alors il faut en profiter. La lumière dans notre chez nous en fin de journée, la maison bien propre et bien rangée, les draps du lit changés, l’odeur d’un plat qui mijote, le chat qui ronronne et le chien qui réclame des câlins encore et toujours,… Sachez être reconnaissant de ce que vous avez.

Mon p’tit truc à moi ? Prendre le temps de déjeuner le matin sans rien, ni tv, ni téléphone juste un bon magazine, faire un bon ménage (ça me défoule) et me poser ensuite, trainer sur les réseaux (moins hygge), finir avec un bon thé chaud et mon petit chien sous le plaid. Juste pour ça j’attends la neige avec impatience, prendre le temps de la regarder tomber,…

…, et en dehors du foyer

Même si les maisons sont le cœur du « hygge », il est tout à fait possible de vivre ces moments de bonheur à l’extérieur. En fait des endroits idéaux il y en a plein, un lieu de vacances, un bar sympa lounge et cosy, un coin de nature ou mieux un chalet en montagne,… N’importe où finalement tant que nous sommes en bonne compagnie, que l’on reste décontracté et que l’on profite de l’instant présent.

Du hygge toute l’année(extrait du « livre du hygge » en partie)

Janvier : Une soirée ciné à la maison avec famille et/ou amis

Février : Des vacances au ski

Mars : Préparer jardins et balcons, profiter du changement d’heure

Avril : Rando et dîner autour d’un feu de camp

Mai : Un weekend à la campagne

Juin : Confitures d’été (des idées par ici : Morning summer jam), profiter du solstice d’été

Juillet : Un pique-nique estival

Août : Admirer les étoiles filantes

Septembre : Ramasser des champignons

Octobre : Faire griller des châtaignes dans la cheminée (j’en rêve !)

Novembre : Regarder tomber les premières neiges et la faire craquer sous ses pas

Décembre : Transformer son intérieur pour Noël

Noël 

C’est la période la plus « hyggelig » de l’année ! Même si on peut vivre le « hygge » pendant 365 jours, c’est seulement une fois par an qu’il devient l’objectif ultime d’un mois entier. Des châtaignes, une cheminée, des amis et membres de la famille réunis autour d’une table garnie de plats délicieux, de la décoration aux couleurs chaleureuses, l’odeur du sapin sans oublier les playlist de Noël ! Voilà les éléments de base d’un Noël traditionnel partout dans le monde.

Pour ma part, il est difficile d’imaginer un Noël sans ma famille, c’est une période de rassemblement et de partage où les traditions perdurent.

La décoration joue un rôle primordial dans cette période « hyggelig » ! Aucun Noël n’est vraiment complet sans ses décorations, elles peuvent être encore plus variées que les plats à table. Des bougies aux branches de sapins jusqu’aux lumières qui scintillent dehors, aucun détail n’est pris à la légère.

Vous le connaissiez certainement mais j’espère que cette découverte approfondie de l’art de vivre qu’est le Hygge vous aura plue ! Vous pouvez aussi vous inspirer de cet article récent : Comment rendre son intérieur plus cocoon ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire car je suis toujours heureuse de vous lire et vous découvrir 

1 Commentaire

Laisser un Commentaire